Convaincu des avantages de Baldinger Fahrzeugbau

La direction de MUNDO AG avec David Aecherli (troisième de la gauche).


David Aecherli, directeur général de MUNDO AG, Rothenburg/LU, qui est active dans le commerce alimentaire, est convaincu de Baldinger Fahrzeugbau : La charge utile maximale et le conseil et la mise en œuvre axés sur les solutions parlent d'eux-mêmes.

 

Monsieur Aecherli, pour que vos aliments arrivent frais, de qualité irréprochable et à temps chez le client comme d'habitude, le transport et la logistique sont une priorité absolue chez MUNDO AG. Un grand nombre de vos plus de 1’600 clients sont désormais également approvisionnés par un camion frigorifique à caisse de livraison de Baldinger Fahrzeugbau. Pourquoi ?

David Aecherli : Nous avons été convaincus par la charge utile d'un véhicule de 3,5 tonnes et par les conseils de Baldinger Fahrzeugbau, axés sur les solutions. Grâce à la solution Baldinger, nous disposons d'un camion de livraison avec une zone réfrigérée et une zone congelée chacune, ce qui est idéal pour nous et nous donne une grande flexibilité.

 

Et en quoi cela profite-t-il non seulement aux clients mais aussi à votre entreprise ?

David Aecherli : Grâce à la hauteur minimale de chargement et de déchargement d'environ 65 cm seulement, nous avons pu nous passer d'une plate-forme élévatrice. En plus du gain de poids, nous bénéficions également d'une réduction des travaux de maintenance et d'entretien. Cela signifie également que nous pouvons gérer nos processus de livraison plus rapidement et plus discrètement.

 

Quel rôle a joué le fait que le véhicule frigorifique fourgon de livraison est exonéré de la RPLP et peut être conduit à tout moment par un employé titulaire d'un permis de conduire de catégorie B ?

David Aecherli : Un grand, bien sûr. Surtout, le fait que le véhicule frigorifique puisse être conduit à tout moment par un employé possédant un permis de conduire de catégorie B a massivement accru notre flexibilité dans le déploiement et la planification du véhicule - ainsi que la charge utile maximale - et a simplifié notre vie quotidienne.

 

Et comment les employés ont-ils réagi au nouveau véhicule ?

David Aecherli (il sourit) : Qui n'aime pas conduire une nouvelle voiture ? Bien sûr, les réactions ont été très positives. Nous sommes généralement ouverts à de nouvelles choses et nous voulons nous développer davantage. C'est pourquoi nous étions très heureux, bien que le volume du corps et la conduite avec une caméra de recul et des rétroviseurs élargis aient été un défi au début. Mais pour le personnel qui aime se perfectionner et veut s'attaquer par exemple au permis de conduire C, c'était aussi une occasion d'acquérir de l'expérience sans avoir à payer les leçons de conduite correspondantes.  

Urdorf, 14 septembre 2020